Opérée, Coumba Gawlo donne des nouvelles sur son état de santé

La maladie de Coumba Gawlo avait attristé tous les Sénégalais. Dans une vidéo, l’artiste avait annoncé à ses fans son retrait provisoire de la scène musicale. D’ailleurs, Senego vous avait annoncé du séjour de la chanteuse en France pour son traitement. 

Sur Instagram, Coumba Gawlo a fait un post qui plaira certainement à ses fans. In-extenso, lisez son texte.

“Mes chers Fans, suite à mes problèmes de voix , j’ai subi une intervention chirurgicale à la gorge qui s’est déroulée avec succès. Rendons grâce à Dieu. Je remercie les professeurs Damien Sène et Philippe Hermann qui, au delà de leur professionnalisme, ont été d’une attention particulière à mon égard.

Je remercie ma famille, la population sénégalaise, mes fans, amis et sympathisants de partout pour vos prières et d’avoir compati à ma douleur . Merci à son Excellence Elhadji Maguette Seye, ambassadeur du Sénégal en France, à Youssou Ndour, et à mon Guide Spirituel Serigne Khadim Gaydel Lo. Je dois à présent suivre des séances de rééducation pour retrouver la voix. Ayons Confiance en Dieu. Merci à tous et à toutes”

“Aujourd’hui au Sénégal, personne n’ose dire la vérité…” (Malick Wade Guèye)

Aujourd’hui au Sénégal, personne n’ose dire la vérité à cause de menaces de fanatiques, d’hypocrites, de fausses et malhonnêtes gens de mauvaise foi. Le danger est partout et nous guette car une minorité est entrain de passer par les réseaux sociaux pour terroriser la masse et embarquer la jeunesse dans une posture d’agresseurs prêts à toute violence jusqu’à tuer sans hésiter.

N’allez vous pas croire que ce fait date de longtemps, non il est tout à fait nouveau à cause des réseaux sociaux, il est nouveau depuis l’entrée de SONKO en politique et un certain Guy Marius SAGNA comme activiste. Tous les deux sudistes, aidés par les ennemis du régime en place.

Ils manipulent les jeunes naïfs et leur font croire que rien ne va dans le pays et que c’est la France qui est derrière tout le mal que nous vivons. Lors des récentes manifestations, les lieux saccagés en disent long sur les manipulations.

Si certaines communautés profitent des réseaux sociaux pour aller de l’avant, les sénégalais eux, l’utilisent comme armes de destruction entre eux pour des intérêts personnels. En voilà assez pour montrer le degré d’ignorance de la majeure partie des jeunes dont le niveau d’étude est extrêmement faible empêchant d’avoir un esprit critique pour s’adonner à des analyses profondes avant de juger ou d’agir.

La culture de l’excellence et de la perfection dans les domaines scientifiques et techniques n’intéresse plus notre société. La jeunesse est la fleur de la société et « on connaît par les fleurs l’excellence du fruit.” Mais on dirait qu’au Sénégal, les bonnes fleurs ont fané. On prône la médiocrité, l’indiscipline et l’ignorance en sapant les fondements de l’éducation à la base. Aujourd’hui, seuls les journalistes de bonne foi peuvent sauver le pays car les sénégalais sont arrivés à un degré émotionnel extraordinaire les poussant à user de manipulations pour arriver à leur fin.

L’émotion ne fait pas partie du code de déontologie du journaliste, sinon on va vers la subjectivité : le bon journaliste doit aimer ses interlocuteurs: le peuple et être objectif.
Faut-il avoir peur du peuple ? Non, C’est ce que semblent répondre les journalistes Madiambal DIAGNE et Mamadou Ibra KANE. Ils disent tout haut ce que d’autres mijotent tout bas. Les sénégalais de bonne foi savent exactement de quoi il s’agit. Ils ont évoqué des sujets qui dérangent ceux qui ne veulent pas entendre la vérité mais force est de constater que tout ce qu’ils ont évoqué est factuel et étayé par des preuves irréfutables.

On a beau leur reprocher cette réserve et la prétendre hors de propos dans nos intérêts éparpillés mais à vrai dire, ce qu’ils ont évoqué mérite d’être analysé. Ousmane SONKO, un opposant radical, manipulateur, menteur et faux dévot soutenu par ses parents DIOLAS, utilisant le slogan ethno ciste « SONKO OLÉLÉ » ( SONKO LE NÔTRE), « Macky n’aime pas la Casamance », « déposez les armes et sortez », les phrases de trop de SONKO; voilà ce que Madiambal a évoqué.

Cela n’est il pas un fait grave qui peut mener le Sénégal au chaos ? Quand à Mamadou Ibra KANE, il a, sans le compte indiscret montré qu’il y a un lobbying derrière le groupe composé de repris de justice, d’insulteur et autres minables reçu par le Khalif général des Mourides Sérigne Mountakha MBACKE. Que dire de ceux qui veulent tuer tous les homosexuels ? Ces derniers ne méritent ils pas la clémence de Dieu?

Jugez par ce que nous coûte le silence face à un danger qui nous guette. Personne n’a le droit de se taire dans ce pays. Les voix doivent s’élever pour alerter au mieux l’ensemble des sénégalais afin qu’on évite de tomber dans le danger. Certains ont trop d’emportement pour avoir de la prudence face à l’insécurité dans laquelle se trouve le pays. Nous devons vaincre nos passions au lieu de les déguiser par le fanatisme, le mensonge, la rancune et la méchanceté.

Sachons analyser ce que disent nos journalistes. Pourquoi la moindre alarme met certains en fureur jusqu’à inventer de vils propos pour discréditer la personne. Madiambal et Mamadou Ibra savent bien ce qu’il disent. Sils se taisent à cause de votre zèle, le Sénégal en pâtira. Foutez leur la paix car vous ne pouvez pas assurer ni nous offrir le bonheur et la paix que nous avons dans le plus profond de notre Foi. J’ai dit.

Malick Wade GUEYE, depuis Marseille.

 

Affaire Adji Sarr : Le bâtonnier dément Sonko et confirme que Me Dior Diagne n’est pas l’auteur….

Je saisis l’opportunité qui m’est offerte pour m’inscrire résolument dans ce qu’il est convenu d’appeler «la défense de la défense». A notre grand regret, cette affaire a instauré un précédent dangereux que nous ne saurions laisser perdurer, prospérer.

Des avocats ont été attaqués verbalement et par écrit, menacés d’exactions et de mort, voués aux gémonies, leurs maisons saccagées et brûlées, simplement parce qu’ils ont fait ou sont supposés avoir fait leur métier. Une liste d’avocats a été diffusée sur les réseaux sociaux, avec leurs photographies indiquant leurs adresses personnelles et contenant des mots d’ordre précis pour leur régler leurs comptes. Ces postures anti républicaines ont conduit au saccage et à l’incendie criminel du domicile de Maître El Hadji Moustapha Diouf, qui est certes un homme politique, mais qui est aussi un avocat et qui, dans cette posture, a posé des actes de sa profession.

Me Dior Diagne est indexée pour avoir, soi-disant déposé la plainte contre Ousmane Sonko.

Il est aujourd’hui établi que cette plainte n’émane pas d’elle. Me Mamadou Papa Samba So, accusé d’avoir déposé cette plainte, ce qu’il conteste d’ailleurs, n’aura fait qu’un travail d’avocat… Itou pour Me Abdou Dialy Kane, que l’on n’entend pas souvent dans cette affaire.

Ces confrères et j’en oublie peut-être, ont le fâcheux dénominateur commun d’être attaqués, vilipendés, menacés de mort, voués aux gémonies, alors que le seul crime que l’on puisse leur imputer, c’est d’avoir fait leur métier. Le Conseil de l’Ordre des avocats, au cours d’une réunion extraordinaire tenue le 07 mars 2021, s’est déjà vivement indigné de cette situation quasiment inédite dans notre pays et s’est engagé à se tenir résolument aux côtés des confrères, pour accompagner toutes les actions entreprises pour identifier et châtier les coupables. Par ma voix, le Barreau leur réitère sa solidarité, clame son indignation et proclame : Touche pas à mon confrère.

 

Covid-19: Chronique de la semaine!

Aujourd’hui maedi 6 Avril 2021, ce n’est pas du poisson d’avril qu’on vous sert et nous pouvons dire avec assurance que la tendance est nettement à la baisse ,car les chiffres ne mentent pas ,si nous faisons le constat et la comparaison depuis le pic jusqu’à ce jour. A la date du 1e février,au plus fort taux de la pandémie, sur 2411 tests réalisés,404 sont revenus positifs soit 16% avec 10 décès en une seule journée et 4143 malades sous traitement. Pour la situation d’aujourd’hui,sur 1659 tests réalisés,77 sont revenus positifs soit 4,64% avec 3 décès et 113 malades sous traitement. C’est dire que la situation baisse de plus en plus malgré la levée de l’urgence sanitaire que les populations ont confondu à un décret de fin de pandémie. Peu de gens respectent maintenant les mesures barrières ,ce qui pousse certains oiseaux de mauvaises augures à prédire une troisième vague plus virulente et mortelle, se référant aux pays européens. Dieu nous en garde. Le bilan final n’est pas encore tiré mais nous devons saluer à sa juste valeur les efforts fournis par le personnel de santé qui, de jour comme de nuit est au chevet des malades pour les traiter et les soulager. Depuis le début de la pandémie, sur les 38782 personnes testées, 37434 sont guéris. On déplore hélas,1054 compatriotes décédés. Une pensée pieuse pour le repos de leur âme au jardin des délices. Cette baisse, on ne peut que la mettre à l’actif de la campagne de vaccination contre la covid. A ce jour,274942 personnes sont vaccinées et cette situation doit évoluer favorablement alliée aux mesures barrières. L’espoir est bien permis. Continuons à prier et à respecter les gestes recommandés qui sauvent. Thierno Bocar Kane Kounoune Rufisque.