Diffusion des matchs du Mondial : la Rts menace le Gfm

C’est encore parti pour une guerre diffusion entre la Rts et le Gfm. La chaîne nationale dit avoir détenue l’exclusivité de la transition des matchs de la Coupe du monde. Ce que conteste le groupe de Youssou Ndour qui non seulement dit avoir acquis les droits de transmission, mais a même commencé ses annonces publicitaires concernant le mondial. La Rts menace de saisir la justice. Ci-dessous son communiqué de presse.

Après l’échec de la campagne de désinformation et d’intoxication orchestrée à l’encontre de la RTS, organisme national de l’audiovisuel public, par le Groupe Futurs Médias (GFM), autour des droits de retransmission de la Coupe du Monde de Football Russie 2018, la RTS précise qu’elle est seule et unique détentrice des droits terrestres de retransmission sur le territoire sénégalais.
En effet, la FIFA, propriétaire exclusif des droits de diffusion de la Coupe du Monde, a confié la commercialisation de ces droits en Afrique subsaharienne à la société sud-africaine ECONET MEDIA qui, par le biais d’un contrat signé, avant même la qualification de l’équipe nationale, a cédé à la RTS les droits terrestres de diffusion en clair au Sénégal ; ce qui évidemment clôt le faux débat que le Groupe Futurs Médias cherche à poser en affirmant être également détenteur des mêmes droits.
Qui plus est, ECONET MEDIA interpellée, a signifié par courrier en date du 18 avril 2018 : «qu’hormis la RTS, nous n’avons concédé sous licence les droits de la Coupe du Monde FIFA 2018 à aucun autre diffuseur au Sénégal, GFM, TFM ou l’OBS TV y compris ; cependant KWESE FREE SPORT filiale du groupe ECONET MEDIA diffuserait sur satellite 32 matchs de la coupe du monde au Sénégal ».
Par ailleurs, les droits de retransmission des matchs des équipes nationales hors compétitions FIFA et CAF, sont détenus par la RTS grâce au contrat d’exclusivité signé avec la Fédération Sénégalaise de Football.
Concernant le match amical Luxembourg – Sénégal du 31 Mai 2018, la Fédération Sénégalaise de Football a saisi son homologue Luxembourgeois pour lui notifier que la RTS est sa télévision partenaire, donc seule habilitée à diffuser le match sur le territoire sénégalais.
La Fédération Luxembourgeoise dans sa réponse a indiqué que les droits de retransmission de ce match ont été bien vendus à la RTS par « First Pick » à qui les droits ont été cédés.
Curieusement, ces droits démarchés au nom et pour le compte de la RTS, ont été cédés à TFM, qui est loin de couvrir le territoire national.
La RTS, soucieuse de l’intérêt que les Sénégalais portent à leur équipe nationale, a préféré ne pas user des moyens que lui confère le droit pour bloquer la retransmission du match Luxembourg – Sénégal, mais a d’ores et déjà porté plainte contre X et pris l’attache d’un cabinet international d’avocats pour la gestion du dossier.
La RTS se désole que, du fait d’usurpateurs, certains téléspectateurs ne pourront suivre le match sur certaines parties du territoire national. Elle tient cependant à rassurer les Sénégalais que toutes les dispositions sont prises pour que pareils désagréments ne se reproduisent.
Fait à Dakar, le 30 mai 2018