L’Afp se démarque de son responsable résident au Canada

L’Alliance des forces de progrès (Afp) se démarque de son responsable au Canada, Barham Thiam, qui avait menacé publiquement de boycotter la visite de Macky Sall. Ci-dessous le communiqué du porte-parole dudit parti, Malick Diop.  

Nous avons eu connaissance ce jour, jeudi 7 juin 2018, d’un communiqué signé Barham Thiam, Coordonnateur de l’AFP Canada, intitulé « La Coordination AFP du Canada Boycott (sic !) l’accueil et la rencontre avec le Président Macky Sall !! ».

L’Alliance des Forces de Progrès (AFP), en tant que parti politique, se démarque aussi bien dans la forme que dans le fond, et de la manière la plus catégorique, de la position rendue publique par M. Thiam et qui n’a aucun rapport avec la position officielle du parti.

L’Alliance des Forces de Progrès est et reste un membre actif de la Coalition Bennoo Bokk Yaakaar, dont le candidat annoncé à l’élection présidentielle de 2019 est M. Macky Sall, l’actuel Président de la République du Sénégal.

C’est un choix et un engagement réitérés que le Bureau politique de notre parti a pris le 10 mars 2014, souverainement et à l’unanimité.

Fidèle à cet engagement et au principe du respect de la parole donnée en toutes circonstances, l’Alliance des Forces de Progrès, qui est membre de la Coalition  au pouvoir, aux côtés du Président Sall, entend partager la responsabilité de la gestion du pays. L’AFP assume, avec fierté, le bilan du Président Sall. Les avancées depuis 2012, dans nombre de domaines, sont visibles. Il faut rappeler que l’AFP a, très tôt, affirmé que, du fait de cette responsabilité partagée, elle ne saurait soutenir une autre candidature face au Président Macky Sall, dont elle entend œuvrer à la réélection.

Pour toutes ces raisons, l’AFP ne saurait  s’associer à ce qui pourrait ressembler à un réquisitoire. Même une section ne peut décider à la place du Parti. Et Barham Thiam ne peut engager l’AFP, qui prendra ses responsabilités, face à de tels comportements.

Il est certain qu’aucun compagnonnage, particulièrement en politique, ne peut progresser sans remous, comme sur une mer d’huile, tout le temps. Il appartient à ceux qui y adhèrent de savoir raison garder et œuvrer, ensemble, avec pour cap le bien de notre pays, le bonheur du peuple sénégalais, avec abnégation, générosité, tout en travaillant à la consolidation de son propre parti, dans le respect de tous les partenaires et la reconnaissance de leur valeur réelle.

Dakar, le 8 juin 2018

Le Porte-parole de l’AFP

Dr Malick Diop