Macky Sall : «Si on ne prend pas les vaccins, je vais les donner à d’autres pays africains…»

Les Sénégalais sont prévenus s’ils ne se vaccinent pas, le reste du premier lot de vaccins Sinopharm sera donné aux pays voisins. L’ultimatum est donné par le chef de l’État, Macky Sall, après qu’il a reçu sa première dose, à la salle des banquets, en compagnie de la première dame, Marième Faye Sall, du président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Idrissa Seck, et les membres du gouvernement.

Macky fait dans la menace

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, le président du Conseil économique, social et environnemental, Idrissa Seck, tout le gouvernement de la République se sont vaccinés. Donc, nous devons donner l’exemple et nous l’avons fait. Il faut que les autres suivent. Ce serait dommage qu’on ne prenne pas les vaccins. Si on ne les prend pas, moi, je vais les donner à d’autres pays africains qui en ont besoin, tout simplement“, a laissé entendre le chef de l’Etat.
La diplomatie
Il poursuit : “Mais j’espère qu’on ne va pas en arriver là.» A signaler que 10 % de «notre lot de 200 000 doses de Sinopharm a été remis à la Gambie et à la Guinée-Bissau“.
Eliminer le covid
Par ailleurs, le chef de l’Etat a dit tout son optimisme quant à la victoire sur la pandémie : “Je viens de me vacciner contre la Covid-19. L’espoir est permis pour tous. Je lance un appel à toute la population pour faire de même. Ensemble, nous combattons depuis le début de la crise un ennemi qui menace notre santé et nos vies, qui nous a ravi des êtres chers. Aujourd’hui que nous avons l’arme nécessaire pour réduire la propagation de notre ennemi voire l’éliminer, nous ne devons pas rater l’occasion”, a-t-il dit.