sendepêche.com
Apple corrige en urgence une faille zero-day dans son navigateur

Un bug dans WebKit permet d’exécuter du code arbitraire à distance. Il est fortement recommandé de mettre à jour iOS, iPadOS et macOS.

Les fans d’Apple sont priés de mettre à jour leurs équipements. La firme de Cupertino vient en effet de publier des mises à jour pour iOS, iPadOS et macOS. Elles viennent colmater une faille zero-day trouvée par un chercheur en sécurité anonyme (CVE-2022-22620).

Logée dans le moteur de rendu WebKit, elle permet — en raison d’un bug de mémoire de type « Use after free » — d’exécuter du code arbitraire à partir d’un contenu web malveillant. Elle représente donc un excellent vecteur d’attaque à distance, ce qui n’a malheureusement pas échappé à certains pirates qui l’exploitent déjà activement. On comprend mieux pourquoi Apple a décidé de diffuser cette mise à jour qui ne concerne qu’une unique faille.

C’est la troisième faille zero-day qu’Apple corrige depuis le début de l’année. Les deux premières étaient également exploitées par des pirates et ont été colmatées fin janvier. L’année 2021 a été particulièrement riche de ce point de vue, avec la correction de plus d’une quinzaine de failles zero-day exploitées par des pirates. On dirait qu’Apple les attire de plus en plus.

SourceApple

Classement FIFA: le Sénégal 18e après son sacre à la CAN 2021

La FIFA vient de rendre public son habituel classement mensuel des différentes associations. Avec la CAN 2021 et les rencontres lors des journées FIFA, l’ordre a légèrement changé.

Belgique, Brésil, France  restent les trois meilleures nations du monde pour ce classement FIFA du mois de Février. L’Angleterre perd sa quatrième place au profit de l’Argentine. Le Sénégal intègre le top 20 mondial en restant la première nation africaine. En fait, les Lions de la Teranga se sont hissés à la 18e place de l’édition de février du Classement mondial FIFA/Coca-Cola , une progression jamais enregistrée.Elle était 20e lors de la précédente édition (23 décembre) de ce baromètre établi mensuellement par la Fédération internationale de football (FIFA). Une avancée loin d’être spectaculaire mais néanmoins historique pour des Sénégalais qui n’avaient jamais dépassé le 20e rang.

L’Algérie, piteusement éliminée au Cameroun, passe du 29e au 43e rang.

L’effet CAN 2022 se fait sentir pour l’Algérie, mais dans l’autre sens. Piteusement éliminés dès le premier tour au Cameroun, les Algériens passent en un mois du 29e au 43e rang (-14). Le top 5 africain se compose donc ainsi, désormais : 1er Sénégal (18e), 2e Maroc (24e, +4), 3e Nigeria (32e, +4), 4e Egypte (34e, +11) et 5e Tunisie (36e, -6).

A noter que les Camerounais, 3e de leur Coupe d’Afrique à domicile, sont désormais 38e (+12).

UNE IMAGE, DES MOTS

Son image a presque fait le tour du monde.A plusieurs reprise la petite Aïcha Fadé vivant aux Etats-Unis a été postée par les internautes.Depuis les Etats-Unis où elle vit avec ses parents. Elle est réclamée par la Fédération sénégalaise de football pour être une supporter sans égal.

De partage en partage sur les réseaux sociaux la mignonne fille de 5 ans est vêtue du maillot de l’équipe nationale, les joues peintes aux couleurs du drapeau du Sénégal et une touffe de cheveux, presque une crinière en gestation, décorée avec des perles vert-jaune-rouge. « Cette photo a été prise aux Etats-Unis où réside la lioncelle Aïcha Fadé. Une Sénégalaise originaire de Bokidiawé », témoigne un proche sur Facebook. Aïcha a ému le Sénégal et le monde du football. Sur les réseaux sociaux WhatsApp, Instagram, Facebook Snapchat, elle fait le buzz.

La Fsf contacte sa famille

La Fédération sénégalaise de football (Fsf) a tweeté pour entrer en contact avec sa famille. « Cette image est juste magnifique. Aidez-nous à retrouver cette petite muse », lit-on sur le site de la Fsf. Qui a aussitôt eu un début de réponse de la part d’un homme du même village, Bokidiawé. « Eh bien, chers Fédéraux (Président Augustin), cette mignonne petite ‘’lionne’’ et déjà leader (Machallah) est originaire de Bokidiawé. Elle s’appelle Aïcha Fadé, fille de Diarra Mamadou Alpha Fadé et de Tacko Diédia Mamou Wagué », a retweeté un homme qui connaît la famille de la fille. « Aïcha Fadé est parmi les plus grandes supportrices de l’équipe du Sénégal », si l’on en croit son grand-père, Amadou Tidiane Fadé qui vit à New York.

Le Sénégal dans le cœur. Ce n’était pas évident puisqu’elle a une double culture, une double nationalité. Mais ses parents ont tenu à lui inculquer et à lui rappeler son appartenance à leur pays, le Sénégal.

CONSEIL DES MINISTRES DU 09 FÉVRIER 2022

SGG/SIConseil des MinistresArticlemer, 09 fév 2022

Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, a présidé le Conseil des Ministres, ce mercredi 09 février 2022, au Palais de la République.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a magnifié le sacre du Sénégal à l’issue de la 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de Football (CAN), qui s’est déroulée du 09 janvier au 06 février 2022, au Cameroun : cette compétition sportive continentale, est devenue, au fil des années, un événement sportif international de premier plan.

Le Président de la République saisit l’occasion de ce Conseil, pour réitérer, au nom de la Nation, ses chaleureuses félicitations, à la délégation sénégalaise, au Ministre des Sports, au Président et aux membres de la Fédération Sénégalaise de Football, ainsi qu’à l’encadrement technique et administratif.

Le Chef de l’Etat félicite, en particulier, les joueurs, nos vaillants « Lions », qui, en plus de leurs talents remarquables, ont puisé dans nos valeurs profondes, à savoir le courage, la persévérance, la résilience, la solidarité et la force mentale à toute épreuve, pour gagner la Coupe d’Afrique des Nations de Football, un premier Trophée pour le Sénégal.

Le Président de la République remercie les populations pour la mobilisation exceptionnelle lors de l’accueil sans précédent des Lions.

Le Chef de l’Etat se réjouit de ce triomphe historique de l’équipe nationale de football, qui reste une belle victoire du Peuple sénégalais : Un Peuple à l’unisson, qui a communié avec les « Lions », dans un élan national exemplaire, qui illustre le potentiel de notre pays et son rayonnement international dans la dynamique du Sénégal Emergent.

Le Chef de l’Etat demande, dès lors, au Gouvernement de poursuivre les efforts consentis pour développer le sport, dans toutes les disciplines, et préparer davantage la gestion des hautes compétitions.

Le Président de la République exhorte, dans cet esprit, la Fédération Sénégalaise de Football, à accélérer la modernisation du football national (dans toutes ses catégories), à asseoir, avec le secteur privé national, une économie autour du football, au regard de notre nouveau statut de Champion d’Afrique en titre ; ce qui renforce l’image du Sénégal, de même que les opportunités et possibilités de partenariat.

Le Chef de l’Etat invite, par ailleurs, le Ministre des Sports et la Fédération Sénégalaise de Football, à engager, avant fin février 2022, une revue prospective de la participation du Sénégal à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) et aux prochaines compétitions internationales de football.

Le Président de la République souligne que cette victoire du Sénégal, est un exemple de succès qui forge les Grandes Nations. Elle ouvre une nouvelle ère pour le sport national, notamment avec l’inauguration, le 22 février 2022, du Stade du Sénégal, qui s’érige véritablement en « Tanière des Lions du Sénégal ».

Le Chef de l’Etat signale, au demeurant, la nécessité d’accélérer le programme de réhabilitation et de construction des stades (Léopold Sédar SENGHOR, Demba DIOP), ainsi que l’aménagement de terrains de sport fonctionnels dans les quartiers, afin d’offrir à la jeunesse un cadre d’épanouissement de qualité dans les localités du Pays.

Le Président de la République demande, enfin, au Ministre des Sports, d’organiser la présentation du Trophée dans les 14 régions du Sénégal, et de coordonner la publication d’un ouvrage exhaustif et la réalisation d’un film adapté, qui retracent, pour l’histoire, la grande épopée et l’accueil mémorable des « Lions », Champions d’Afrique de Football.

Abordant la question liée à l’intensification du processus d’édification fonctionnelle des Maisons de la Jeunesse et de la Citoyenneté, le Chef de l’Etat rappelle que le PSE Jeunesse, constitue une des initiatives majeures de son action et invite le Ministre de la Jeunesse à prendre toutes les mesures appropriées, afin d’accélérer l’exécution de la première phase d’implantation des Maisons de la Jeunesse et de la Citoyenneté dans les huit (08) départements ciblés.

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le Président de la République a insisté sur les points suivants :

1. l’accentuation des efforts de l’Etat afin d’assurer le déroulement normal de l’année scolaire, en relation avec les syndicats d’enseignants, en vue d’une finalisation, dans les meilleurs délais, du processus de concertation visant la prise en charge, dans le consensus, des points d’accords selon les modalités pratiques et un agenda d’application précis ;

2. le renforcement de la protection sociale et la gestion des impacts sociaux de la pandémie Covid-19 : sur ce point, le Chef de l’Etat demande, au Gouvernement, d’intensifier les initiatives, actions de stabilisation et mesures urgentes de baisse des prix des denrées de consommation courante.

Le Président de la République invite, à cet égard, le Ministre des Finances et du Budget et le Ministre du Commerce, à réunir, dans les meilleurs délais, le Comité national des prix ;

3. la relance des activités culturelles : à ce sujet, le Chef de l’Etat demande, au Ministre de la Culture, de procéder, avec l’implication des artistes et hommes de culture, au lancement de l’agenda culturel national, pour l’année 2022, en mettant en exergue les grandes dates et manifestations qui portent la relance des activités culturelles.

Le Président de la République a clos sa communication sur son agenda diplomatique et sur le suivi de la coopération et des partenariats, en revenant sur le récent Sommet de l’Union Africaine, organisation, dont le Sénégal assure désormais, depuis le 05 février, la Présidence en exercice pour un an.

Le Chef de l’Etat a ainsi félicité le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur pour la bonne tenue du Conseil exécutif de l’Union africaine.

AU TITRE DES COMMUNICATIONS

  • Le Ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République a fait le point sur le suivi des directives et instructions présidentielles ;
  • Le Ministre des Finances et du Budget a fait une communication sur la situation d’exécution budgétaire ;
  • Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur a fait une communication sur le Sommet de l’Union africaine des 5 et 6 février 2022 ;
  • Le Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a fait une communication sur les perspectives de réforme du Fonds Stratégique d’Investissements du Sénégal (FONSIS) ;
  • Le Ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural a fait une communication sur la campagne de commercialisation arachidière.

AU TITRE DES TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Le Conseil a examiné et adopté :

  • Le projet de décret portant approbation des statuts de la Société nationale Sénégal Numérique (SENUM SA) ;
  • Le projet de décret portant transfert des infrastructures de fibres optiques de l’Etat à la Société nationale Sénégal Numérique (SENUM SA).

AU TITRE DES MESURES INDIVIDUELLES

Le Président de la République a pris les décisions suivantes :

  • Monsieur Aboubakry Sadikh NIANG, Inspecteur de l’enseignement élémentaire, matricule de solde n° 513 193/L, précédemment Inspecteur d’Académie de Kaffrine est nommé Inspecteur d’Académie de Dakar, en remplacement de Madame Khadidiatou DIALLO, admise à faire valoir ses droits à une pension de retraite ;
  • Monsieur El Hadji Mouhamadou DIOUF, Inspecteur de l’enseignement élémentaire, matricule de solde n° 605 807/D, précédemment Inspecteur de l’Education et de la Formation de Mbour 2, est nommé Inspecteur d’Académie de Thiès, en remplacement de Monsieur Papa Baba DIASSE, appelé à d’autres fonctions ;
  • Monsieur Abdoulaye WADE, Inspecteur de l’enseignement élémentaire, matricule de solde n° 509 266/L, précédemment Inspecteur de l’Education et de la Formation de Grand Dakar, est nommé Inspecteur d’Académie de Kaffrine, en remplacement de Monsieur Aboubakry Sadikh NIANG, appelé à d’autres fonctions.
Donald Trump porte plainte contre la procureure de New York pour bloquer une enquête le visant

L’ancien président américain Donald Trump a porté plainte lundi 20 décembre contre la procureure de l’État de New York, Letitia James, pour tenter de bloquer son enquête visant une possible fraude fiscale de son groupe familial, selon des documents judiciaires.

La plainte, déposée devant un tribunal fédéral de l’État, accuse la procureure démocrate de violer les droits constitutionnels de l’ancien président en menant cette enquête pour des raisons politiques. «Sa mission est animée uniquement par une hostilité politique et une volonté de harceler, d’intimider et de se venger envers un simple citoyen qu’elle voit comme un opposant politique», peut-on lire dans la plainte.

Letitia James avait lancé cette enquête en mars 2019, suspectant la Trump Organization d’avoir frauduleusement surestimé la valeur de certaines propriétés alors qu’elle demandait des prêts à des banques, et d’avoir sous-estimé ces mêmes propriétés auprès du fisc afin de payer moins d’impôts. Selon le quotidien Washington Post début décembre, elle a demandé à Donald Trump de venir témoigner à son bureau le 7 janvier. Eric Trump, l’un des fils du milliardaire républicain et vice-président exécutif de la Trump Organization, a été entendu par les services de la procureure en octobre 2020.

L’ancien président est également visé par d’autres enquêtes aux États-Unis. Il avait été entendu le 18 octobre pour une affaire dans laquelle des manifestants accusent son service de sécurité de les avoir molestés il y a six ans. Son groupe est également visé par une enquête menée par le procureur de Manhattan sur des soupçons de délits financiers et de fraudes aux assurances.

En juillet, la Trump Organization et son fidèle comptable, Allen Weisselberg, ont plaidé non-coupable devant un tribunal de New York de 15 chefs d’accusation de fraude et d’évasion fiscale. Le procès doit s’ouvrir mi-2022. Dans le même temps, Donald Trump se bat pour ne pas avoir à divulguer aux procureurs des années de déclarations d’impôts, tandis qu’à Washington, une commission spéciale du Congrès cherche à accéder à des documents de la Maison Blanche sur l’attaque du Capitole, le 6 janvier 2021.

Très bonne nouvelle pour le rappeur Kilifeu

Arrêté il y a quelques mois et envoyé en prison, Kilifeu devrait être libéré incessamment.

D’après les informations de Libération Online, le rappeur Kilifeu devrait être libéré sous peu. Le juge vient de signer la mainlevée de son mandat de dépôt. Depuis le 15 septembre, le rappeur est incarcéré pour trafic de passeports.

L’affaire remonte au 30 juillet, date où elle s’est répandue sur les réseaux sociaux sénégalais : le rappeur Landing Mbissane Seck, alias Kilifeu, apparaît sur une vidéo compromettante. On l’y voit accepter de l’argent pour faciliter frauduleusement l’obtention de visas pour l’Europe à des personnes n’y ayant pas droit.

Le bad buzz se transforme en affaire judiciaire : mi-septembre, le militant de Y’en a marre est finalement entendu puis placé sous mandat de dépôt après avoir fait face au juge d’instruction Abdoulaye Hassane Thioune, qui assure l’intérim du doyen des juges.

Vendredi dernier, des activistes et membres de la société civile ont organisé une marche pour dénoncer la justice à deux vitesses au Sénégal, demandant également la libération de Kilifeu. une marche qui semble avoir porté ses fruits.

Elections locales/ Violence : Oulémas, Evêques et Imams durcissent le ton

Ce lundi, les hommes religieux du Sénégal ont fait face à la presse. Dans une déclaration conjointe, ils rappellent les leaders politiques à assurer la stabilité du pays.

Devant la presse, le porte parole du jour, Abbé Augustin Name Thiaw, demande aux citoyens de militer pour la stabilité du pays.  Selon lui personne ne doit mettre en péril cette union sacrée entre les habitants.

« Personne ne doit mettre en danger la vie et la stabilité de notre Nation, à travers des propos ou des comportements qui incitent à la violence. Avec tous, nous disons. Non à la violence ! Ce pays nous appartient. Il est de notre devoir à tous de le protéger, de contribuer à son développement et à son rayonnement.

Nous en appelons à la conscience citoyenne de tous, surtout des acteurs politiques, pour adopter des comportements responsables en vue des élections crédibles, transparentes, ceux de la mouvance présidentielle, de l’opposition, comme de la partie civile. Nous les invitons tous au respect des personnes et des institutions, tant dans leurs discours que dans leur façon de faire « , a fait savoir Abbé Augustin Thiaw.

« C’est en guise de leurs responsabilités de guides spirituels et confiants en la maturité démocratique des concitoyens, qu’ils ont décidé, dans une parfaite communion de cœur et d’esprit, d’adresser ce message fraternel« , a-t-il ajouté.

Covid-19 : 14 cas positifs et 51 sous traitement, ce vendredi 17 décembre

Le ministère de la Santé et de l’action sociale a fait le point sur la situation journalière de l’évolution de la Covid-19 au Sénégal, ce vendredi 17 décembre 2021.

Sur 1872 tests réalisés, le Sénégal a enregistré 14 nouveaux cas de coronavirus dont 14 communautaires.

Patients guéris…

06 patients hospitalisés ont été contrôlés négatif et déclarés guéris.

Cas graves…

02 cas graves sont pris en charge dans les services de réanimation des hôpitaux.

Décès…

Aucun décès n’a été enregistré le jeudi 16 novembre 2021. L’état de santé des autres patients reste stable.

Cas recensés…

A ce jour 74.129 cas ont été déclarés positifs dont 72.191 guéris, 1886 décès et 51 sous traitement. 1.343.025 personnes ont été vaccinées au Sénégal.

Poste de Premier ministre : Le message de Ousmane Sonko à Khalifa Sall

Le retour du Poste de Premier Ministre s’est invité à la conférence de presse de Yewwi Askan Wi : Ousmane Sonko l’a évoqué en raillant Khalifa Sall.

 

Ousmane Sonko : « Quand il a voulu enlever le poste de Premier ministre, il n’a averti personne. Donc, aujourd’hui, qu’il veut le remettre en place, cela ne nous concerne guère. J’ai même entendu dire qu’il veut nommer Khalifa Sall comme Premier Ministre ».

Et de là, Ousmane Sonko se retourne vers l’ex leader du Parti Socialiste en lui disant : « Monsieur le Premier Ministre, il faut pas m’oublier hein ! ». Une ironie pour montrer que le choix prochain de Macky Sall n’intéresse pas l’opposition. Et qu’il ne sera pas, non plus, porté sur Khalifa Sall.