Réouverture des lieux de culte : On priera masqué avec une distanciation physique

Les religieux n’auront plus à défier les forces de l’ordre pour adorer Dieu. Le chef de l’Etat, Macky Sall a décidé, dans son adresse à la nation du 11 mai 2020, ‘’d’assouplir’’ les mesures restrictives en vigueur dans le cadre de l’Etat d’urgence sanitaire décrétée le 23 mars dernier pour faire face à la pandémie de la Covid-19. Le président de la République a ainsi annoncé, lundi, la réouverture des lieux de culte.

« Nous devons désormais apprendre à vivre en présence du virus en adaptant nos comportements individuels et collectifs à l’évolution de la pandémie », a déclaré Macky Sall qui souligne que selon les projections d’un comité pluridisciplinaire, la pandémie restera active au Sénégal jusqu’au mois de Septembre.

Dès lors, estime-t-il, « il nous faut adapter notre stratégie de façon à mener nos activités essentiel et faire vivre notre économie en veillant à la préservation de notre santé et celle de la communauté ».

Ainsi, en plus des marchés et des écoles, « il sera également procédé à la réouverture des lieux de cultes », informe le président. Toutefois, il est à préciser que cela se fera dans le respect scrupuleux de la distanciation physique et des gestes barrières. « Le gouvernement veillera particulièrement à ce que la fréquentation des lieux de cultes(…) obéissent strictement aux mesures de distanciation physique et aux gestes barrières, notamment le port obligatoire du masque et des gestes barrières », souligne le chef de l’Etat qui informe que pour accompagner ces mesures d’assouplissement 10 millions de masques seront distribués dans les lieux publiques notamment les lieux de cultes.

Le président de la République a, à cet effet, instruit le ministre de l’Intérieur en rapport avec le ministre de la Santé et de l’Action social, d’engager « les consultations nécessaires à cet effet avec les guides religieux ainsi que les associations religieuses pour convenir des conditions et modalités ».