Rapport Mo Ibrahim : Les regrets du directeur exécutif Abdoulaye Diané

L’indice Mo Ibrahim a publié, ce lundi, un rapport sur la Gouvernance en Afrique pendant les 10 dernières années. Intervenant sur les ondes de la radio Sud-Fm, Abdoulaye DianéDirecteurexécutif de l’Indice Mo Ibrahim, a fait savoir que l’Afrique maintient sa tendance de l’amélioration de la gouvernance.

Selon lui, il y a une nette amélioration qu’on doit encourager. Mais, prévient-il, il y a des limites. Il renseigne que l’indicateur qui leur inquiète le plus, c’est l’opportunité qui mesure le climat des affaires. «La croissance est élevée en Afrique, alors que la création d’emplois n’est pas opérationnelle. Cela est regrettable. Il est regrettable qu’on n’arrive pas à avoir l’impact du taux de la croissance sur la création d’emplois. Le taux de chômage est élevé en Afrique et il touche beaucoup plus les jeunes», s’est désolé M. Diané qui n’a pas manqué de donner les facteurs qui favorisent cette situation. Il s’agit, entre autres, de la gestion de l’économie, du problème des infrastructures, du problème d’électricité et de l’insécurité.